Voilà donc un premier tutoriel, ou "pas à pas".

Au Salon des Passions Créatives de Bordeaux, j'ai donc découvert une technique de fabrication de matière "No limit", qui permet de fabriquer un genre de laine cardée.

Avec cette technique, j'ai transformé cette écharpe 1__charpe - plutôt tristoune, vous ne trouvez pas?  - en ceci: 9__charpe, nettement plus gai, non?

Pour vous, les emballées, les curieuses, les perplexes, voici la marche à suivre, en espérant que l'organisatrice de l'atelier ne m'en voudra pas:

Fabriquez, ou piochez dans votre placard de l'an dernier, une écharpe qui servira de base. La mienne est en laine un peu feutrée, ça ne bouge pas, c'est très facile à travailler.

Raclez les fonds de pelotes, ou filez chez votre revendeur de laine préféré, et trouvez 3 ou 4 laines coordonnées (ou plus), en mélangeant les couleurs, les matières, les laines à effet... et pourquoi pas des rubans, du cordon, c'est... no limit!!

Fabriquez un cadre en carton (le mien fait 3 cm de large, environ 1 mm d'épaisseur, genre carton-plume, dimensions hors-tout 23 X 20 cm), pas trop épais car il devra passer sous le pied-de-biche, mais assez résistant pour ne pas (ou pas trop) plier en le manipulant.

Passez vos laines autour, fabriquant ainsi un genre de tissage, lâche ou serré, à votre convenance. Plus le tissage sera serré, plus il aura de tenue et pourra être ensuite retaillé. On obtient ceci:

2_tissage

3_tissage

.

Ensuite, il faudra coudre la matière pour qu'elle tienne. J'ai craqué sur un fil dégradé, espérant que ça donnerait un relief supplémentaire, mais un fil tout simple conviendra tout à fait. Un fil contrasté peut être aussi très interressant, ou un fil brillant...

Etape couture: il me semble indispensable d'avoir un pied-de-biche avec lequel vous pourrez coudre sans que votre matière s'y accroche. Concrètement, avec ma B...a, ça donne ceci: 4_pied. La photo est un peu floue, il s'agit d'un pied-de-biche un peu court, monté sur ressort, et surtout, qui est équipé d'une soucoupe en silicone incurvée, permettant de passer une épaisseur importante et irrégulière. On doit pouvoir tenter l'opération avec un pied-de-biche classique, mais je ne garantis pas la facilité du travail!

A ce stade des opérations, on met sa machine en pied libre, et on passe et on repasse sur la laine, en n'oubliant pas les bords (sans piquer le cadre), jusqu'à obtenir la densité de matière souhaitée. On fait des lignes, des volutes, on y va, on y retourne, comme ceci: 

5_piq_re

Quand la matière se tient correctement, on arrête, on coupe les bords comme les pompons 6_coupe

7_coup_.

Ensuite, on fait CE QU'ON VEUT: par exemple, lors de la démonstration, plusieurs morceaux avaient été assemblés pour faire des écharpes, un bonnet, et une dame fabriquait de quoi se faire une veste qui devrait ressembler aux vestes de tailleurs Chanel. On doit pouvoir faire des sacs également... ;-)

Pour assembler, il faut raser les côtés de jonction, poser les morceaux côte à côte sur le plan de travail de la machine, et recommencer à zigzaguer, tournicoter, croiser (c'est là qu'on apprécie la genouillère!!).

Pour ma part, j'ai choisi de recouper mon coupon en petits morceaux, j'ai piqué des chutes de ruban au milieu de mon écharpe, piqué des morceaux de tissage ici et là, et voilà, mon écharpe est rhabillée pour l'hiver:

10__charpe

9__charpe

Pas mal, non? Allez, à vous de jouer!!

A bientôt,

Véro de Bordeaux.